15 octobre 2006

Le "Mulet électronique"

Cette article va traiter de la relation entre le P2P et les logiciels « pirates ».

emuleEmule, Napster, Kazaa, Rapigator, Nudester, Imesh… Ces noms vous parlent peut être, même sûrement. Tous ces logiciels sont des clients de partage de fichiers peer-to-peer. L’un des plus important est Emule. Emule est un logiciel de peer-to-peer open source tout comme BOINC.

L’open source est une licence regroupant la libre redistribution, un code source disponible, les travaux dérivés possible. Ces fonctions sont nombreuses comme de « visualiser l'avancement des téléchargements, de pré visualiser une vidéo, un fichier compressé ou une musique avant la fin du téléchargement, d'appliquer et de lire les commentaires sur chaque objet en partage, de corriger certaines corruptions de données, de rechercher un fichier par son nom, sa taille, son type, de gérer une liste de serveurs, de chater et de piloter le logiciel à distance via un serveur web intégré ».

Alors, comment ça fonctionne ? Tout d'abord, l'utilisateur télécharge et éxécute un programme de gestion de réseau de peer to peer. Ensuite, il écrit l'adresse IP d'un autre ordinateur appartenant au réseau. Après avoir trouvé un membre connecté au réseau, il se reliera au raccordement de cet utilisateur.

Emule est comme un marchand de bonbons qui vous propose de vous servir gratuitement parmi de très nombreux produits mis à la disposition par d’autres mangeurs de bonbons. A la première visite du site, j’ai été englouti par des « télécharger » ou encore des « téléchargement ». On l’aura compris, Emule veut que l’on télécharge. Oui mais télécharger quoi ? Bien sur des films, de la musique, des images, des jeux… Pour l’internaute, il faut juste choisir et prendre.

Les avantages sont nombreux au vue des capacités de ces logiciels : terminé de payer 20 euros pour un album des Scissor Sisters, fini d’attendre des mois et des mois pour voir ou revoir des films à peine sorti en salle,…

L’inconvénient, c’est que tout ceci porte préjudice aux artistes et que c’est interdit, non conformiste, et immoral. Mais aujourd’hui, tant qu’on est pas pris, on continue… De plus, ces échanges ne peuvent pas être stoppés car il n'y a pas de serveur central.

Je mets à votre disposition le lien vous permettant d'accéder au site officiel d’ Emule.

Le P2P est un outil de communication permettant le téléchargement de façon illégale grâce à de puissants logiciels.

Voici une vidéo de 37 minutes ou plutôt un reportage d'envoyé spécial sur France 2 intitulé "pirates musique et P2P". Trés intéréssant ! A voir absolument...

Posté par gmaurin à 07:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Le "Mulet électronique"

    Une révolution culturelle ?

    La technologie au service de la culture! Pas inintéressant, bien que je sois persuadée que la personne n'a pas la même "intention culturelle", ni le même plaisir à "consommer" en téléchargeant sur Internet plutôt que d'aller au cinéma ou d'avoir l'authentique album de l'artiste !
    Cependant, pourquoi la loi ne punit-elle pas directement ces sites de téléchargement au lieu de chercher ceux qui utilisent ce qu'on leur met à disposition ?

    Posté par cc, 02 novembre 2006 à 18:06 | | Répondre
Nouveau commentaire